Plan d’évacuation et mesures préventives pour un domicile avec un foyer

Un foyer ou un poêle apportent tous les deux une plus-value à une maison. Leur chaleur est vive et réconfortante, et ils aident à réduire les frais d’électricité l’hiver.

Les unités modernes sont de plus en plus sécuritaires et respectueuses de l’environnement. Malgré cela, il y a des mesures de sécurité à prendre si l’on possède un de ces appareils. Lorsqu’on joue avec le feu, le risque d’accident et d’incendie reste présent. Voici une liste de points importants que vous voudrez réviser pour éviter qu’un incendie se développe, et pour protéger votre famille.

Détecteurs

 

Détecteur de fumée sans fil HoneywellToute demeure se doit d’avoir des détecteurs de fumée, qu’il y ait un foyer ou non dans la maison. S’il y a un poêle ou un foyer, il est important d’avoir en plus un détecteur de monoxyde de carbone. Testez-les chaque mois pour vous assurer de leur bon fonctionnement. Profitez de l’occasion pour les épousseter. Changez les batteries une fois l’an, et changez les détecteurs à chaque dix ans.

Les détecteurs de monoxyde de carbone doivent aussi se retrouver à chaque étage de la maison, à proximité des chambres à coucher. Assurez-vous d’en avoir un près de l’entrée du garage, s’il est adjacent à la maison. Le monoxyde de carbone est un gaz inodore et incolore qui présente une menace grandissante avec les maisons modernes de plus en plus hermétiques.

Ramonage

Faites ramoner votre cheminée chaque année. La combustion du bois crée diverses substances comme des gaz, de la fumée, des minéraux et autres. En s’évacuant, une condensation de ces éléments se fait sur les parois de la cheminée, créant du créosote. Le créosote est un produit hautement inflammable qui peut causer des feux de cheminée, de là l’importance de faire nettoyer votre cheminée annuellement.

Même si vous n’utilisez pas le bois comme combustible, le nettoyage annuel de la cheminée est nécessaire pour y enlever tout résidu ou animal qui s’y serait infiltré.

Le ramoneur inspecte votre cheminée pendant le nettoyage, et s’assure aussi de l’état du chapeau de cheminée. Il est important de faire faire les réparations recommandées pour le bon fonctionnement de votre appareil, la bonne évacuation de la fumée, et la sécurité de votre famille. Ne pas les faire en temps et lieu peut engendrer des frais supplémentaires si l’état de votre cheminée se détériore entre-temps.

Nettoyage extérieur

Chaque année, avant d’utiliser votre foyer, enlevez tout débris du toit de votre maison, particulièrement autour de la cheminée. Coupez les branches des arbres avoisinants qui se sont trop approchées de celle-ci. Cela aide à éviter les risques d’incendie.

Inspection et nettoyage de l’appareil

Chaque année, inspectez votre foyer ou votre poêle pour vous assurer de l’intégrité de votre appareil. Vérifiez que la clé pour le contrôle d’air fonctionne correctement, et qu’il n’y a pas de fissures ou de briques et mortier qui s’effritent.

Si vous venez d’acheter une maison dans laquelle se trouve déjà un foyer ou un poêle, faites-le inspecter par un professionnel pour vous assurer qu’il est conforme aux normes de votre municipalité, et qu’il est sécuritaire à utiliser.

Faites un nettoyage annuel de l’intérieur et l’extérieur de votre appareil de chauffage. Utilisez une brosse à récurer pour nettoyer un foyer de briques et enlever la suie.

Cendres

Il est important d’enlever la cendre produite par un feu de bois. Une trop grande accumulation de cendres nuira lorsque vous voudrez allumer un feu. Laissez environ un pouce de cendres dans votre appareil lorsque vous le nettoyez.

Lorsque vous retirez la cendre de votre foyer ou poêle, il est très important d’en disposer de façon sécuritaire pour éviter tout risque d’incendie. Avant d’enlever la cendre, laissez-la refroidir complètement. N’utilisez jamais d’eau pour éteindre un feu dans votre foyer ou poêle ; cela peut endommager votre appareil. Si vous devez étouffer un feu, utilisez du sable. Si vous n’avez pas de sable, la farine est un bon substitut. Par la suite, laissez les tisons refroidir plusieurs heures.

Utilisez une pelle en métal pour enlever la cendre et la déposer dans un sceau de métal, et versez-y de l’eau pour saturer les cendres. Laissez le sceau à l’extérieur de la maison, loin de cette dernière et de tout objet inflammable, pour un minimum de sept jours. À la suite de cette période, vous pouvez jeter les cendres au compost en toute sécurité.

Feu

N’utilisez jamais de liquide inflammable pour démarrer un feu.

Utilisez un bois sec et dur. Il émet moins de polluants et moins de fumée que les bois mous et résineux. Ne brûlez pas de bois traité, collé ou peinturé, ni de bois mouillé, moisi ou pourri. Ils émettent tous des polluants très nocifs pour la santé.

Lorsque vous bâtissez votre feu, empilez les bûches vers l’arrière du poêle ou du foyer. Cela évite que la bûche retombe vers l’avant et sorte de votre unité de chauffage, risquant ainsi de déclencher un incendie.

Prenez soin d’enlever tout objet inflammable qui se trouve à proximité de votre foyer ou poêle, et gardez un extincteur de feu à portée de la main.

Finalement, ne laissez jamais un feu sans surveillance.

Fumée

Certains groupes de personnes sont plus fragiles aux risques de santé causés par la fumée que d’autres. Il y a les femmes enceintes, les bébés et les jeunes enfants ; les personnes âgées, de même que les personnes qui souffrent d’une maladie des poumons ou du cœur sont aussi plus à risque.

Que faire pour minimiser la quantité de fumée dans la maison ?

Premièrement, assurez-vous que votre poêle ou foyer est certifié EPA. Les unités de chauffage certifiées EPA émettent 80 % moins de fumée et polluent 90 % moins que les modèles plus anciens. De plus, seulement les deux tiers de la quantité de bois est consommé, comparé aux modèles qui ne sont pas certifiés EPA.

Si vous avez un foyer ouvert, l’installation d’un encastrable diminuera de beaucoup l’émission de fumée et de polluants dans votre maison. Les encastrables ont l’efficacité des poêles, tout en ayant la beauté des foyers.

Assurez-vous de toujours avoir des feux très chauds ; ils polluent moins et produisent moins de fumée. Pour se faire, assurez-vous que votre bois est bien sec. Il doit sécher pour une période d’au moins six mois avant l’utilisation. Ne mettez pas trop de bûches à la fois, pour garder une bonne circulation d’air.

Gardez la clé de contrôle d’air ouverte pour que la fumée s’échappe par la cheminée. Faites installer une porte sur votre foyer, au lieu d’utiliser seulement un grillage. Cela diminuera la quantité de fumée qui entre dans votre demeure.

Enfants

Le cauchemar de tout parent est que son enfant se brûle ou se blesse sur le poêle ou le foyer.

Un écran de sécurité devant le foyer est un bon outil pour tenir vos enfants à l’écart. Reste tout de même que la meilleure prévention est d’éduquer son enfant sur les dangers des foyers et des poêles. C’est à chaque parent de voir quelle technique est la mieux adaptée à leurs enfants, selon leur âge et leur degré de compréhension. Une chose est certaine, ne laissez jamais un enfant sans surveillance dans une pièce où il y a un foyer ou un poêle en marche.

Plan d’évacuation

Malgré toutes les précautions prises, un imprévu ou un accident est vite arrivé. C’est pourquoi il est primordial d’avoir un plan d’évacuation en cas d’incendie.

Pour débuter, dessinez un plan de votre maison. Mettez-y chaque porte, fenêtre et escalier. Ajoutez-y toute caractéristique qui peut vous aider à évacuer la maison, comme le toit de la véranda ou le toit du garage.

Faites le tour de la maison et explorez chaque sortie de secours possible. Il devrait y avoir deux sorties pour chaque pièce, particulièrement dans les chambres à coucher.

Assurez-vous que rien ne bloque les sorties et que les portes et fenêtres s’ouvrent facilement. Mettez des échelles de secours repliables dans les chambres à l’étage. Exercez-vous à les utiliser à partir du premier étage, et montrez à vos enfants comment s’en servir.

Impliquez tous les membres de la famille dans l’élaboration du plan d’évacuation, cela les aidera à mieux le mémoriser. Mettez-vous d’accord sur un point de rendez-vous à l’extérieur de la maison, à bonne distance de la maison, où vous pourrez vous assurer que tout le monde est sorti et appeler les pompiers.

Chaque membre de la famille devrait mémoriser le numéro de téléphone des pompiers. S’il y a des personnes à mobilité réduite, de jeunes enfants ou des personnes âgées demeurant avec vous, assignez une personne responsable pour les aider à évacuer les lieux.

Montrez à vos enfants comment évacuer la maison sans votre aide. Expliquez-leur qu’en cas d’incendie, ils ne doivent pas se cacher. Ils doivent rester calmes, sortir de la maison, et rester dehors.

Exercice d’évacuation

Faites des exercices d’évacuation en cas d’incendie deux fois l’an, autant le jour que la nuit.

Prévenez vos enfants qu’un exercice d’évacuation aura lieu, pour ne pas les terroriser. Le but de l’exercice est que tout le monde apprenne de l’expérience.

Il arrive que les enfants ne se réveillent pas lorsque l’alarme à feu sonne. Faites le test lors des exercices d’évacuation. Si votre enfant ne se réveille pas, assignez un membre de la famille responsable pour le réveiller.

Variez les scénarios à chaque exercice d’évacuation. Bloquez certaines sorties pour utiliser d’autres options d’évacuation. Vous pouvez prétendre que toutes les sorties sont bloquées soit par le feu ou la fumée, et que vous êtes incapable de sortir. Dans un tel cas, calfeutrez le dessous de la porte de la pièce où vous êtes et accrochez un drap à la fenêtre pour indiquer aux pompiers où vous vous trouvez.

Prenez l’habitude de tester la température des portes avec le dos de la main avant de les ouvrir. N’oubliez pas de refermer les portes derrière vous pour ralentir la propagation du feu. Puisque la majorité des décès en cas d’incendie sont dus à l’inhalation de fumée, rampez tant que vous êtes dans la maison. Incitez chaque membre de la famille à mettre en pratique ces conseils lors des exercices d’évacuation. En cas d’urgence, ils sauront d’instinct comment agir.

Animaux de Compagnie

Impliquez vos compagnons à quatre pattes dans vos exercices d’évacuation. Lorsqu’ils sont calmes, faites jouer un enregistrement à bas volume de l’alarme à feu, puis augmentez le volume graduellement. À l’aide de gâteries, de félicitations et de câlins, entraînez-les à réagir de la façon voulue lorsque l’alarme retentit. Que ce soit de vous suivre lors de l’évacuation, ou de se rendre et de rester au point de rendez-vous une fois sorti, le renforcement positif peut opérer des prodiges.

Gardez un collier en tout temps sur vos animaux de compagnie. Vous pouvez les guider plus facilement lors de l’évacuation. De plus, un collier fluorescent rend votre animal plus visible aux premiers répondants.

Faites bon usage des autocollants qui indiquent qu’il y a des animaux à l’intérieur. Ceux-ci indiquent aux premiers répondants combien d’animaux de chaque espèce il y a l’intérieur. Ils sont alors en mesure de réagir plus rapidement pour évacuer vos fidèles compagnons. Lorsque vous n’êtes pas à la maison, assurez-vous que vos animaux sont à proximité d’une porte ou d’une fenêtre. Ils seront plus faciles à repérer et à évacuer en cas d’urgence.

En cas d’urgence

Malgré toutes les précautions prises, il est impossible de prévoir toutes les situations, et un accident peut parfois arriver ou un incendie se déclarer.

En cas de brûlure, assurez-vous d’avoir sous la main le nécessaire pour prodiguer les premiers soins, et rendez-vous à l’hôpital le plus près.

Si quelqu’un a des malaises à la suite d’inhalation de fumée, conduisez-les aussitôt à l’hôpital le plus près de chez vous.

En cas d’incendie, sortez et restez dehors. Ne retournez pas à l’intérieur, que ce soit pour une personne ou un animal. Les pompiers sont expérimentés et ils sont plus en mesure que vous de les retrouver et de les faire sortir sains et saufs de la maison. N’oubliez pas les techniques utilisées lors des exercices d’évacuation ; ramper sous la fumée, tester la chaleur des portes, et les refermer derrière vous.

Si votre linge prend feu, utilisez la technique « arrêter, tomber, rouler ». C’est une technique à montrer aux enfants, qui ont tendance à paniquer et à courir, ce qui ne fait qu’oxygéner le feu de plus belle. Il faut arrêter de bouger, se jeter par terre, cacher son visage avec les mains et rouler sur soi-même jusqu’à ce que le feu soit éteint. Si un tapis se trouve à proximité, s’enrouler dedans aide à étouffer le feu plus rapidement. Le but de l’exercice est de couper l’oxygène, ce qui a pour conséquence que le feu n’a plus rien pour s’alimenter et finit par s’éteindre.

Gardez votre famille en sécurité

Les foyers et les poêles font la joie et le confort de leurs propriétaires, particulièrement l’hiver. Il faut simplement savoir les utiliser en toute sécurité. Ne négligez pas leur entretien régulier. Si vous avez un doute sur l’état de votre unité, demandez l’avis d’un professionnel. Votre sécurité et celle de votre famille en dépendent.

Une fois que vous aurez pris toutes les précautions nécessaires, vous pourrez profiter de la douce chaleur du feu avec l’esprit tranquille, sachant que votre famille est en sécurité.

 

Vous trouverez ci-dessous une liste des experts Passion Feu au Virginia (VA)

Mechanicsville, VA

Hearth & Home Shoppe
8151 Mechanicsville Tpk, Mechanicsville, VA 23111

Apprendre encore plus

Roanoke, VA

Dixie Building Products Inc.
3342 Melrose Ave NW, Roanoke, VA 24017


Pour plus d'information, communiquez avec le marchand PASSION FEU le plu près de chez vous..

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Twitter
Visit Us
Tweet
Pinterest
Pinterest
Pinterest
Houzz
Follow by Email
RSS