L’ABC des poêles à bois catalytiques

Share this post on:
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
Houzz
Follow by Email
RSS

Vous connaissez sans doute les poêles à bois, mais saviez-vous que les modèles ne fonctionnent pas tous de la même façon? Si vous avez répondu non, les prochaines informations pourraient vous intéresser. Petit aperçu du fonctionnement et des qualités du poêle à bois catalytique.

Comment le poêle à bois catalytique fonctionne-t-il ?

Un poêle à bois catalytique de haute qualité brûle de la fumée. Il produit également plus chaleur qu'un poêle typique tout en utilisant un peu moins de bois de chauffage.

Le catalyseur dans ce type de poêle, aussi nommé convertisseur catalytique, ressemble à un nid d'abeilles. Il diminue considérablement la température requise pour brûler la fumée. Elle s'enflamme généralement à environ 1100 degrés, mais ce seuil est réduit entre 500 et 550 degrés avec un catalyseur. De plus, ce convertisseur chauffe rapidement. Il peut atteindre 1700 degrés moins de 20 minutes après être parvenu à 550 degrés. La rapidité avec laquelle sa chaleur grimpe dépend de la taille du catalyseur, de la quantité de bois et si les bûches sont bien sèches ou humides.

Un poêle catalytique brûle lentement, donc un gros feu n'est pas nécessaire pour réchauffer un grand espace. Lorsque vous jugez que l'appareil dégage suffisamment de chaleur, vous pouvez étouffer l'air dans le poêle afin d'obtenir des flammes qui se consument, ou les éteindre complètement. Le fumée créée par le manque d'air sera filtrée par le catalyseur.

En raison de son fonctionnement, cet appareil augmente considérablement le temps de combustion d'une charge de bois, diminue la quantité de bûches requises et moins de créosote se dépose sur la doublure de la cheminée.

Températures très intenses obligent, il est impératif de recourir à un installateur professionnel pour prévenir les incendies. Un poêle installé incorrectement occasionnera une pollution accrue, soit l'effet contraire du résultat recherché. Les poêles catalytiques sont innovants, mais pas sans risques potentiels.

À examiner avant l'installation d'un poêle à bois catalytique

Avant d'installer votre poêle à bois catalytique, assurez-vous de plusieurs points précis. Tout installateur professionnel certifié sera familier avec ces éléments.

  • Obtenez les permis nécessaires auprès des autorités locales du code du bâtiment.
  • Communiquez avec votre compagnie d'assurance pour les informer que vous planifiez d'installer ce type d'appareil.
  • Déterminez si la taille de votre actuel conduit de votre cheminée correspond aux exigences pour le poêle à bois catalytique. Il est important d'utiliser le diamètre recommandé par le fabricant afin de créer le tirage essentiel au fonctionnement du poêle. Un conduit mal dimensionné pourrait causer une fuite de fumée dans votre maison.

Lorsqu'il mettra en place l'appareil, l'installateur professionnel veillera normalement à ce que les joints qui relient le conduit au poêle soient bien serrés afin de prévenir les émanations et favoriser un bon tirage.

Conseils pour maximiser les avantages

  • Brûlez uniquement du bois bien sec et laissez de côté les bûches fraichement coupées. Il faut généralement de six à neuf mois pour que le bois sèche entièrement, à condition de le couvrir et de l'entasser de façon à ce que l'air puisse circuler à travers la pile de bois.
  • Utilisez un moniteur de température pour catalyseur, s'il n'est pas inclus avec le poêle. Avec cet appareil, vous pouvez éviter d'engager le catalyseur avant que le poêle s'éteigne ou de perdre les bénéfices de ce système en attendant trop longtemps pour le fermer.
  • Allumez d'abord le poêle en mode «bypass», ce qui permet à la fumée de contourner le catalyseur. N'impliquez le catalyseur que lorsque le poêle a atteint une température supérieure, mais ne surchauffez pas l'appareil.
  • Tentez de parvenir rapidement à une chaleur élevée, ce qui mettra le catalyseur au travail plus vite. Une fois allumé, il le demeure même si les flammes brûlent à une température beaucoup plus basse.
  • Ouvrez le moins possible la porte durant les heures de combustion continue.

Important: Un poêle à bois catalytique fonctionne de façon optimale lorsque le catalyseur est en bon état et engagé. Un poêle catalytique dont le «bypass» est ouvert est extrêmement inefficace. Un convertisseur catalytique doit normalement être remplacé aux cinq ans. Le coût varie entre 100$ et 500$, selon l’appareil.

Pour plus d'information, communiquez avec le marchand PASSION FEU le plu près de chez vous.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
Houzz
Follow by Email
RSS