Acheter un foyer ou poêle usager, une bonne idée ou pas ?

Share this post on:
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Google+
Houzz
Follow by Email
RSS

La perte de valeur rapide d'un véhicule neuf profite souvent aux automobilistes qui ont l'occasion de se procurer une voiture en excellent état à moindre coût. Le même principe s'applique-t-il aux appareils de chauffage ?  L'achat d'un modèle usagé s'avère parfois avantageux, mais pas toujours. Ces quelques questions et pistes de réflexion pertinentes vous aideront à y voir plus clair.

Quelques questions à poser aux actuels propriétaires

Considérez d'abord l'état d'un foyer ou d'un poêle d'occasion avant de prendre votre décision. La même minutie que pour une automobile ou une maison est de mise lorsque vous effectuez des vérifications de l'appareil. Vous devez le regarder attentivement et poser des questions afin d'essayer de déterminer sa véritable condition.

Évaluez plus particulièrement ces éléments auprès du vendeur.

  • Êtes-vous satisfait de ce produit ? Si oui, pourquoi le mettez-vous en vente ?
  • Quelle est la fréquence d'utilisation de ce poêle ou ce foyer ?
  • Quelle est la durée moyenne d'utilisation ?
  • L'appareil a-t-il déjà été réparé ?
  • De quel type de combustible vous êtes-vous servi ? Le bois était-il bien sec ?
  • L'appareil a-t-il été entretenu au moins une fois par an ?
  • Combien ce poêle ou foyer vous a-t-il coûté à l'achat ?
  • Le produit est-il encore garanti ?

Des coûts plus importants que celui de l'appareil ?

Si vous trouvez un appareil en bon état, attendez un peu avant de sauter sur l'occasion. L'installation d'un foyer ou d'un poêle peut se révéler tout aussi chère que le produit lui-même, voire plus. Il faut notamment prendre en compte les coûts d'un tuyau de cheminée et de main d'œuvre afin de s'assurer qu'il soit utilisé en toute sécurité. Si vous installez le tuyau d'un vieil appareil dans un nouveau mur, sa durée de vie en vaudra-t-elle la dépense ? Informez-vous des tarifs.

D'autres pistes de réflexion

  • L'appareil répond-il aux exigences du code du bâtiment et de l'assurance présentement en vigueur ? Les normes ont changé de façon importante dans les cinq dernières années.
  • Vérifiez auprès de votre entreprise de ramonage ou votre marchand local s'ils sont prêts à installer le foyer ou poêle usagé que vous envisagez de vous procurer. En fait, la plupart des compagnies réputées ne prendront pas la responsabilité pour de vieilles unités, car elles manquent de renseignements nécessaires pour en assurer la sécurité.
  • Considérez également la marque, car deux poêles fabriqués la même année ne sont pas aussi valables quand l'un est bien conçu et l'autre non.

SI le foyer ou le poêle comporte des signes évidents d'usure excessive, ne l'achetez pas. Vous pourriez dépenser tout autant, si non plus, que pour vous procurer un nouvel appareil, particulièrement si la fin de la durée de vie utile approche.

Pour économiser, vous disposez d'une autre option: la conversion. Pensez-y bien.

Pour plus d'information, communiquez avec le marchand PASSION FEU le plu près de chez vous.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Google+
Houzz
Follow by Email
RSS