6 faits sur les granules

Le poêle aux granules constitue une option pratique, écologique, élégante qui permet de réduire les frais de chauffage. Mais connaissez-vous bien ce combustible et tout ce qui l'entoure, de la matière première jusqu'à l'achat ? Voici un bref portrait des granules en 6 faits.

1- Moins humide que le bois de chauffage traditionnel

Durant le processus de fabrication des granules, les fabricants réduisent le taux d'humidité qui passe d'approximativement 50% à moins de 10%.  Un taux inférieur à 20% est généralement conseillé pour un rendement optimal avec le bois de chauffage traditionnel.

2- Aucun produit chimique n'est utilisé pour lier les différents résidus de bois.

Ils sont plutôt compressés. Ils adhèrent aussi bien notamment grâce à l'une de ses principales composantes, la lignine. Elle est toutefois présente en moins grande quantité que la cellulose, beaucoup plus connue du public.

3- Sources d'approvisionnement variées et grand potentiel écologique

Ces résidus proviennent non seulement des moulins à scies, des industries de transformation du bois, des récoltes de bois d'œuvre, mais peuvent également être tirés de bois des forêts endommagées par le feu, les maladies ou les insectes. Le brin de scie actuellement utilisé pour fabriquer les granules était autrefois un déchet non utilisé. La granule de bois est donc un excellent exemple de récupération d'un détritus pour le bénéfice des consommateurs et de l'environnement.

4- Acheter ses granules préférablement au printemps

Tout comme pour le bois de chauffage, il existe certains moments plus propices pour l'achat. Dans les deux cas, la saison est la même. Le bois nécessite du temps pour mieux sécher et offrir un rendement supérieur, soit un minimum de six mois d'avance. En ce qui concerne les granules, magasiner au printemps vous permettra souvent d'obtenir de meilleurs prix et d'éviter une pénurie, s'il y a lieu.

5- Des bois résineux aussi valables que les bois francs

Les bois francs, ou les feuillus si vous préférez,  sont généralement conseillés pour le chauffage dans des appareils au bois. Cette recommandation ne tient toutefois plus lorsqu'il s'agit de granules. Toutes les essences de bois ont une densité similaire après le processus de transformation en granule, ce qui rend la capacité calorifique en BTU par kg pratiquement identique à travers toutes les sortes de bois, après être devenus des «granules». La différence entre les produits réside donc davantage  dans la qualité du bois utilisée plutôt que dans l'essence. Les granules de bois franc ont tendance à produire plus de cendres que les granules de bois résineux. Par conséquent, il est préférable d'utiliser le second type de granules qui est parfois plus cher à l'achat.

6- Les Européens sont friands de nos granules

Pour combler leurs énormes besoins en matière de granules, les Européens importent principalement du Canada et des États-Unis.

Pour plus d'information, communiquez avec le marchand PASSION FEU le plu près de chez vous.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Pinterest
Pinterest
Houzz
Follow by Email
RSS